11 façons d'être un bon propriétaire d'animal

11 Ways Good Pet Owner Hero

Tous les propriétaires d'animaux familiers veulent offrir ce qu'il y a de mieux à leurs petits compagnons. Nous avons compilé une liste pour vous aider à apprendre comment être un bon propriétaire d'animal familier qui se livre à une conduite responsable. Poursuivez votre lecture pour connaître 11 façons d'être un fantastique propriétaire d'animal familier par des suggestions pratiques permettant de garder vos animaux familiers heureux et en santé tout au long de leur vie.  

1. Ayez une conduite de propriétaire d'animal responsable 

La première étape à franchir pour devenir un fantastique propriétaire d'animal familier consiste à en assumer la responsabilité. Les gens ont tendance à accuser leur animal et considèrent rarement la possibilité que ce soit leur comportement de propriétaire qui laisse à désirer. Une conduite responsable de propriétaire d'animal signifie assumer la responsabilité de se renseigner au sujet de la race de son animal et des besoins qui lui sont propres. Par exemple, il vous revient de savoir combien d'exercice et de toilettage il faut à votre petit compagnon, à quelle fréquence le promener, puis de connaître les produits et nouvelles technologies qui vous aideront à prendre soin de votre animal. En étant un propriétaire d'animal responsable et connaissant les essentiels quant aux besoins de votre petit compagnon, vous risquez moins d'être surpris par un comportement troublant à long terme.  

2. Créez un lien fort avec votre animal 

Nos chiens et nos chats nous tiennent particulièrement à coeur. Au fil des années, les animaux familiers et les êtres humains ont évolué de manière à s'avantager mutuellement. Chaque fois que vous flattez votre animal familier, votre cerveau libère de l'ocytocine, de la prolactine et de la dopamine, et vous bénéficiez d'une diminution de cortisol. En termes simples, votre animal familier aide votre organisme à libérer des sentiments de bonheur biochimiques. Au fur et à mesure que nos animaux vieillissent, il est facile de les tenir pour acquis. Il est important d'accorder du temps tous les jours au resserrement des liens avec votre animal familier.  

3. Apprenez à détecter les signes de stress 

Même si nous sommes naturellement adaptés pour ressentir le stress des autres, il peut être difficile de savoir à quoi ressemble un animal familier stressé. Le stress fait augmenter le niveau de cortisol chez les animaux familiers – l'hormone responsable de l'état de fuite ou combat. Au fil du temps, un niveau de cortisol élevé peut occasionner des troubles métaboliques chez votre animal familier. Les signes de stress à détecter incluent les suivants: 

  • Bâillements excessifs 
  • Léchage excessif des lèvres 
  • Secouements comme pour se sécher même lorsque l'animal n'est pas mouillé 
  • Tremblements 
  • Évitement ou tendance à se cacher 
  • Durcissement des yeux 

4. Réduisez le stress 

La meilleure façon de réduire le stress est de réduire les déclencheurs d'anxiété. Par exemple, si votre animal familier est nerveux lorsque laissé seul ou lorsque vous êtes en déplacement avec lui, faites jouer de la musique apaisante pour lui ou fermez les rideaux. Moins votre animal est exposé à des stimuli provenant du monde externe, moins il sentira d'anxiété liée aux événements indépendants de sa volonté. 

5. Considérez les besoins de votre animal familier à la maison 

Pour vous, votre demeure fait partie de votre vie, mais pour votre animal familier, elle représente son univers entier. À la maison, on a tendance à prioriser nos propres besoins et à placer les articles de nos animaux là où il convient à nous plutôt qu'à nos animaux. Ceci peut facilement causer du stress à un animal. Pour localiser les facteurs de stress à la maison, considérez les suivants: 

  • Les bols de nourriture et bacs à litière sont-ils facilement accessibles? 
  • Les animaux familiers des voisins sont-ils une source d'irritation? 
  • Votre animal a-t-il accès à un endroit à l'écart où il peut se replier? 
  • Votre animal est-il beaucoup trop stimulé par des bruits ou lumières externes? 

6. Planifiez vos absences 

Allez-vous vous absenter pendant plusieurs heures? Dans l'affirmative, assurez-vous que votre animal aura tout ce qu'il lui faut. Il existe des postes télévisés adaptés aux animaux familiers, des atomiseurs de phéromones et des dispositifs technologiques, comme des distributeurs automatiques de gâteries, qui peuvent garder votre animal occupé pendant la journée. Bien entendu, il existe aussi des garderies animalières et des promeneurs de chiens qui peuvent enrichir la journée de votre animal.  

7. Faites-le bouger 

Les niveaux d'énergie diffèrent énormément d'une race à l'autre. Les chiens comme les labradors, les lévriers et les border collies peuvent avoir énormément d'énergie. Les chats, eux, n'ont pas besoin de beaucoup d'exercice, mais ils doivent absolument disposer d’occasions favorables aux jeux. Tant chez les chiens que les chats, la disposition de nourriture à leur disposition de par la maison et l'utilisation de labyrinthes de nourriture sont des moyens créatifs de stimuler leurs corps et leur esprit. 

8. Aidez-les à s'adapter aux environnements nouveaux 

Habituellement, les chiots et les chatons s'adaptent facilement, contrairement aux animaux matures qui ont souvent besoin d'aide pour passer à un espace nouveau. Il est important de prendre son temps lorsqu'on leur présente un environnement nouveau. Dans de tels cas, les atomiseurs de phéromones sont pratiques pour rendre plus invitants les espaces étrangers.  

9. Visitez régulièrement votre vétérinaire

La prévention doit toujours passer en premier. N'attendez pas de voir des signes de maladie pour aller chez le vétérinaire. Idéalement, emmenez votre animal chez son vétérinaire une ou deux fois par année. Et si vous soupçonnez un problème, ne le diagnostiquez pas vous-même et n'hésitez pas de vous rendre chez le vétérinaire.  

10. Socialisez votre animal 

Certaines races éprouvent une plus grande difficulté à socialiser que d'autres, mais un animal antisocial ne profite à personne. Voici quelques techniques pour présenter votre animal à des inconnus: 

  • Rencontrez-vous en territoire neutre, où personne ne ressent de territorialité. 
  • S'il s'agit d'un être humain, remettez-lui une gâterie à donner à votre animal. 
  • S'il s'agit d'un autre animal, l'attente et la patience sont cruciales. Récompensez votre animal lorsqu'il se conduit calmement. 

11. Célébrez votre animal, quel que soit son âge  

Tout le monde adore les chiots et les chatons, leur énergie, leur pelage doux et leurs adorables manigances. Mais comme les gens, les animaux vieillissent, ils subissent des changements physiques, et leur comportement se modifie aussi. En vous adaptant à ses besoins changeants, vous aiderez votre compagnon poilu à rester heureux et en santé au sein de votre famille. 

Print Icon
Imprimer
Email Icon
Courriel
Articles Associés
Young girl sleeping in bed with dog

Les animaux familiers ont passé tout l’été à jouer et à tisser des liens avec les enfants.

Signs of Overheating in Dogs
Rien de mieux que d’emmener votre compagnon à quatre pattes en promenade par beau temps.
Can You Give a Dog Probiotics Listing
Vous avez probablement entendu parler des probiotiques, que ce soit par le biais de messages publicitaires sur les aliments ou de votre médecin. Mais, peut-on donner des probiotiques à un chien?