Étude historique de longévité des chiens menée par Purina

Purina Landmark Life Span Research Study Hero

On trouve souvent que les chiens en surpoids sont affectueux, mignons et adorables. Cependant, bien qu’un léger surpoids vous en fasse plus à aimer, une étude historique de Purina a démontré que les chiens dont l’alimentation favorise une condition physique idéale vivent plus longtemps et en meilleure santé que les autres.

L’étude de longévité des chiens menée par Purina a été la première étude de ce genre à se pencher sur les effets d’une alimentation favorisant une condition physique idéale tout au long de la vie des chiens. Cette étude d’une durée de 14 ans a été menée au centre Purina Pet Care Centre au Missouri et a pris fin en 2001.

Fonctionnement de l’étude

  • Quarante-huit labradors retrievers âgés de huit semaines ont été choisis pour l’étude. Ils ont été jumelés par paires basées sur le sexe et le poids corporel puis placés au hasard dans le groupe-témoin ou le groupe dont l’alimentation favorisait un corps mince.
  • Les chiots faisant partie du groupe-témoin ont mangé toute la nourriture qu’ils voulaient puis, à partir de l’âge de 3,25 ans, ont reçu toujours la même ration, déterminée en fonction d’un poids corporel idéal.
  • Les chiens du groupe dont l’alimentation favorisait un corps mince ont reçu 25 % moins de nourriture que les compagnons de portée auxquels ils étaient jumelés.
  • Les chiens ont été pesés périodiquement et divers indicateurs de santé, comme la masse de graisse corporelle, la masse osseuse et les taux de glucose sanguin et d’insuline, ont été mesurés chaque année.

Résultats de l’étude

Une prolongation des années de vie en santé

L’étude a donné des résultats concluants tout au long de la vie des chiens. Ces résultats ont démontré que la durée de vie en santé des chiens dont l’alimentation favorisait un corps mince avait été prolongée de 1,8 an. La durée de vie médiane, c’est-à-dire l’âge auquel 50 % des chiens du groupe sont morts, était de 11,2 ans dans le groupe-témoin et de 13 ans dans le groupe dont l’alimentation favorisait un corps mince.

Une meilleure santé et moins de signes de vieillissement

Les chercheurs ont également remarqué que les chiens du groupe dont l’alimentation favorisait un corps mince présentaient une pression artérielle, un taux de glycémie et une fréquence cardiaque plus sains que ceux du groupe-témoin. Ils montraient également moins de signes visibles de vieillissement: moins de démarche défaillante et de museaux grisonnants, et une activité réduite à un âge plus avancé que les chiens du groupe-témoin.

De plus, les chiens dont l’alimentation favorisait un corps mince ont dû être traités plus tard que les autres pour des maladies chroniques. Par exemple, les chiens du groupe dont l’alimentation favorisait un corps mince ont été traités pour l’ostéo-arthrite en moyenne trois ans plus tard que ceux du groupe-témoin.

La condition physique de votre chien

Cette étude démontre que donner moins de nourriture aux chiens peut avoir une incidence importante sur leurs années de vie en santé et retarder la nécessité de traiter certaines maladies. Si votre chien est trop gras, il n’est pas trop tard pour apporter des changements sécuritaires et sains à son alimentation. Apprenez-en plus sur nos formules de contrôle du poids.

Votre vétérinaire est la personne toute désignée pour vous renseigner sur la gestion du poids. Demandez à votre vétérinaire de vous aider à reconnaître les signes d’obésité chez votre chien.

Print Icon
Imprimer
Email Icon
Courriel