Lilly

ORLEANS, ONTARIO

Après avoir travaillé un double quart, Jimmy Farrell, âgé de dix-neuf ans, avait l’intention de se servir du matin du 9 février 2000 pour rattraper le sommeil qui lui avait manqué. Il ne se doutait pas qu’il se ferait bientôt réveiller par son nouveau bull-terrier anglais de huit mois.

Ce matin-là, la mère de Jimmy, Joan, ne se sentait pas bien lorsqu’elle s’est réveillée et avait décidé de prendre une journée de congé du travail. Avec Lilly sur ses talons, elle s’est rendue en bas pour mettre une brassée de linge dans la machine à laver avant de retourner se coucher. En entrant dans la buanderie, Joan s’est effondrée, subissant une crise cardiaque.

DDésemparée à la chute de Joan, Lilly s’est rendue à la chambre à coucher de Jimmy et a commencé à aboyer et à se frapper la tête à plusieurs reprises sur la porte fermée. Jimmy, épuisé, ne voulait pas répondre, mais la persévérance de Lilly a obligé Jimmy à sortir du lit et ouvrir la porte. Croyant que Lilly voulait s’étendre sur le lit avec lui, comme d’habitude, Jimmy est retourné s’enfouir sous les couvertures en s’attendant à ce que Lilly le suive. Cependant, elle a plutôt tiré les couvertures et lui a tiré le bras. Devinant que Lilly tentait de lui signaler quelque chose, Jimmy a suivi la chienne jusqu’à la buanderie, où elle a recommencé à aboyer.

Jimmy a trouvé sa mère gisant à terre sans connaissance. Il a immédiatement appelé le 911 et une ambulance est arrivée à la maison en quelques minutes. Après deux jours aux soins intensifs, Joan a commencé à se rétablir et a pu sortir de l’hôpital une semaine plus tard.

L’avorton de la portée, qu’on avait achetée à titre de chien de garde peu après que la maison des Farrell s’était fait dévaliser, protège nettement davantage que leurs possessions – elle protège leurs vies.

Print Icon
Imprimer
Email Icon
Courriel

DÉCOUVREZ NOS ANCIENS LAURÉATS