Purina dévoile une approche révolutionnaire de la gestion des allergènes de chat

Une percée respectueuse des félins en matière de neutralisation de la Fel d1, le principal allergène de chat

ST. LOUIS, 17 juin 2019 /PRNewsium/ -- Pour la première fois de l’histoire, les scientifiques de Purina démontrent une manière proactive de considérablement réduire les niveaux actifs du principal allergène de chat, la Fel d1, à sa source dans la salive de l’animal. Jusqu’à un adulte sur cinq dans le monde est sensibilisé aux allergènes de chat. 1 Éviter les chats constitue une pierre angulaire de la gestion des allergènes, une approche susceptible de laisser les chats à la recherche d’un nouveau foyer. En tirant parti des interactions naturelles entre les allergènes et les anticorps, les chercheurs de Purina ont découvert comment neutraliser en toute sûreté la Fel d1 que l’on retrouve sur les poils et les squames en incorporant au régime alimentaire du chat un produit contenant des anticorps qui agissent contre la Fel d1. Au bout du compte, cela réduit les niveaux de Fel d1 active dans l’environnement. Cette approche permet de maintenir la production normale d’allergènes par le chat, sans affecter la physiologie globale de ce dernier. Cette méthode novatrice, présentée par les scientifiques de Purina lors du congrès de l’Académie européenne d’allergie et d’immunologie clinique (European Academy of Allergy and Clinical Immunology) en 2019, peut transformer la façon dont les gens gèrent les allergènes de chat et réduire l’exposition à l’allergène sans qu’on ait à éviter les chats.

«Ces allergènes ont créé un immense obstacle à l’adoption de chats et peuvent même limiter les interactions affectueuses entre les chats et ceux qui les aiment, explique le Dr Ebenezer Satyaraj, directeur de la nutrition moléculaire chez Purina et chercheur principal dans le cadre de ce projet de recherche. Notre découverte pourrait transformer la façon dont les gens gèrent les allergènes de chat.

Contrairement à la croyance populaire, il n’y a pas de chats véritablement hypoallergéniques. Tous les chats produisent de la Fel d1, peu importe la race, l’âge, la longueur et la couleur des poils, le sexe ou le poids. Jusqu’à 95 % des réactions chez les personnes sensibles aux allergènes sont causées par la Fel d1. 2 Produite principalement dans les glandes salivaires et sébacées des chats, la Fel d1 est transférée sur leurs poils et leur peau pendant le toilettage, puis propagée dans l’environnement par les poils et les squames (flocons de peau sèche). 3, 4 

Les personnes sensibilisées à la Fel d1 réagissent lorsque l’allergène entre en contact avec l’individu et se lie dans le corps de ce dernier à des protéines spécialisées servant à la défense immunitaire. Au cours de ces recherches révolutionnaires étendues sur plus d’une décennie, les scientifiques de Purina ont découvert qu’un anticorps agissant contre la Fel d1 (IgY) pouvait bloquer des sites précis de la Fel d1 produite dans la salive des chats, neutralisant ainsi l’allergène.

Selon une étude historique de Purina publiée dans Immunity, Inflammation and Disease, 97 % des chats ayant reçu un régime alimentaire comprenant ce produit à base d’oeuf avec IgY ont présenté une diminution des taux de Fel d1 active sur leurs poils et squames. On a observé une réduction moyenne des taux de Fel d1 active de 47 % sur les poils de chat dès la troisième semaine. La diminution de la Fel d1 active sur les poils d’un chat peut réduire les allergènes de chat se propageant dans l’environnement par les poils et les squames. Il a été démontré que la réduction de la charge d’allergène dans l’environnement est bénéfique pour les personnes sensibles aux allergènes5. Ceci a été validé dans le cadre d’une récente étude à environnement contrôlé menée par des chercheurs de l’Université de Washington, à St. Louis, Missouri6.

Ces percées révèlent une approche révolutionnaire de la gestion des allergènes de chat. À mesure que de nouveaux résultats seront disponibles, l’Institut Purina, une organisation assurant les communications scientifiques de Purina partout dans le monde, diffusera l’information.

«Chez Purina, nous imaginons un monde où l’innovation nutritionnelle peut changer des vies, déclare Dan Smith, vice-président, Recherche et développement, Purina. Nous croyons que les animaux familiers et les humains sont mieux ensemble. Cette découverte révolutionnaire pourrait améliorer la vie des chats et des personnes qui les aiment.»

Pour de plus amples renseignements sur ces recherches et l’Institut Purina, veuillez consulter le www.purinainstitute.com.

À propos de l’Institut Purina

Servant de porte-parole mondial de la science de Purina et de ses quelque 500 scientifiques et experts en soins aux animaux familiers, l’Institut Purina a pour responsabilité de partager les dernières découvertes scientifiques en matière de nutrition des animaux familiers, dans le but de mettre la nutrition à l’avant-plan des discussions sur la santé des animaux familiers. 

À propos de Purina

Nestlé Purina Soins des animaux familiers tient à promouvoir la responsabilisation des propriétaires d’animaux familiers, la participation communautaire et des liens positifs entre les animaux familiers et leurs maîtres. Entreprise mondiale de premier plan fabriquant des produits pour animaux familiers, Nestlé Purina Soins des animaux familiers fait partie de Nestlé S.A.,un chef de file mondial en nutrition, en santé et en bien-être ayant son siège social en Suisse.

1 Zahradnik E. et Raulf M. (2017). Respiratory Allergens from Furred Mammals: Environmental and Occupational Exposure. Veterinary Sciences, 4, 38.
2 Bonnet B., Messaoudi, K., Jacomet, F., Michaud, E, Fauquert, J.L., Caillaud, D., et Evrard, B. (2018). An update on molecular cat allergens: Fel d1 and what else? Chapitre 1 : Fel d1, the major cat allergen. Allergy, Asthma and Clinical Immunology, 14, p  14 à 23, doi : 10.1186/s13223-018-0239-8.
3 Bartholome, K., Kissler, W., Baer, H., Kopietz Schulte, E., et Wahn, U. (1985). Where does cat allergen 1 come from? Journal of Allergy and Clinical Immunology, 76, p. 503 à 506.
4 Dabrowski, A., Van der Brempt, X., Soler, M., Seguret, N., Lucciani, P., Charpin, D. et Vervloet, D. (1990). Cat skin as an important source of Fel d1 allergen. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 86, p. 462 à 465.
5 Wickman, M. (2005). When allergies complicate allergies. Allergy, 60 (supplément 79), p. 14 à 18.  
6 Wedner, J., Satyaraj, E., Gardner, C., Al-Hammadi, N., Sherrill, S. et Mantia, T. (juin 2019). Étude pilote visant à déterminer l’effet des aliments pour chats fabriqués avec un produit à base d’oeuf et contenant des anticorps agissant contre la Fel d1 sur les chats en ce qui a trait aux symptômes d’allergie humaine. Présentée au Congrès de l’Académie européenne d’allergie et d’immunologie clinique, Lisbonne, Portugal.

SOURCE Institut Purina

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Bill Ettling au 314-982-4825 ou au [email protected], ou avec Lorie Westhoff au 314-982-2122 ou au [email protected]