Husky chez le vétérinaire

Il n’est pas rare pour les chiens de développer des hernies, et les chiots sont encore plus susceptibles d’en avoir. Une hernie se produit lorsque le contenu de l’abdomen du chien est poussé à travers une perforation ou une déchirure des tissus adipeux ou de la paroi musculaire de la région. Dans 9 cas sur 10, les hernies chez les chiens sont causées par une prédisposition génétique, et beaucoup de chiots naissent avec une hernie. Votre chien peut tout de même développer une hernie après avoir été heurté par une voiture ou à la suite d’un autre traumatisme.

La gravité d’une hernie chez votre chien – et, par conséquent, ses éventuelles complications – dépend largement de l’emplacement de la hernie. Certaines hernies sont peu ou pas préoccupantes, tandis que d’autres peuvent poser un risque pour la vie de votre chien.

Congénitale ou non congénitale

On retrouve cinq types courants de hernies chez les chiens. Ces hernies varient grandement en gravité et elles sont classées comme congénitales ou non congénitales. Les hernies congénitales sont présentes à la naissance du chien. Les hernies non congénitales se développent en raison d’un traumatisme. Voici les cinq types courants de hernies chez les chiens:

Hernies ombilicales

Cette hernie est la plus fréquente de toutes chez les chiens et les chiots. Elle est visible à l’extérieur du ventre du chien, près de son nombril, sous forme de saillie un peu molle. Une hernie ombilicale peut guérir d’elle-même ou nécessiter une intervention chirurgicale. Certains propriétaires choisissent de faire traiter la hernie de leur chien et de le faire stériliser en même temps.

Hernies inguinales

Une hernie située là où le pli intérieur de la patte arrière du chien est attaché à son corps, dans la région de l’aine est appelée «hernie inguinale». La taille de ce type de hernie peut varier. Les grosses hernies inguinales peuvent poser problème pour la vie d’un chien si elles deviennent assez grosses pour coincer des parties de l’utérus ou de la vessie. Les hernies inguinales sont surtout observées chez les chiennes d’âge moyen, en particulier si elles sont enceintes.

Hernies diaphragmatiques

Une hernie diaphragmatique est un type de hernie congénitale. Elle est causée par une perforation du diaphragme, le muscle qui sépare l’abdomen et la poitrine du chien. Une hernie diaphragmatique fait en sorte que les organes vitaux de votre chien forment une saillie sur la cavité thoracique du chien, ce qui cause des problèmes respiratoires.

Hernies périnéales

Cette hernie non congénitale se développe en raison d’une déchirure dans les muscles du bassin qui fait en sorte que le contenu de l’abdomen forme une saillie. Les chiens de plus de cinq ans non stérilisés sont plus sujets aux hernies périnéales que les autres chiens. Les colleys, les boxers, les terriers de Boston et les corgis gallois sont également plus susceptibles de développer ce type de hernie.

Hernies hiatales

Une hernie hiatale peut être congénitale ou encore survenir à la suite d’un traumatisme ou d’une blessure. Cette hernie se produit dans la région du diaphragme. Souvent, elle devient si grosse qu’elle fait en sorte que l’estomac forme une saillie dans la cavité thoracique du chien. Dans certains cas, cette saillie peut faire des va-et-vient entre l’abdomen et la poitrine. Les hernies hiatales sont les plus fréquentes chez les races brachycéphales, dont les bouledogues anglais. Chez les chiens de ces races, la pression causée par l’écrasement des voies respiratoires peut tirer l’estomac à travers l’ouverture du diaphragme.

Symptômes de hernie chez les chiens

Le signe le plus évident d’une hernie est visuel: vous voyez la saillie de la hernie. Il y a aussi d’autres signes indiquant que votre chien souffre peut-être d’une hernie. Surveillez la présence de pertes d’appétit, de vomissements, de crampes, de forte fièvre et d’engourdissement des pattes. La léthargie, l’essoufflement, la salivation excessive et l’enflure sont d’autres signes de hernie chez les chiens.

Diagnostic et traitement de la hernie chez le chien

Un vétérinaire peut poser un diagnostic officiel de hernie. Certaines hernies sont visibles, mais pas toutes. Donc, si votre chien présente des signes indiquant une hernie, comme des vomissements, le vétérinaire voudra peut-être effectuer un examen physique pour ressentir la hernie. Des radiographies ou des échographies peuvent également être effectuées pour aider à exclure ou à confirmer la présence d’une hernie chez votre chien. Une échographie abdominale peut également servir à déterminer la gravité de la hernie et du coincement qu’elle cause.

En général, une simple intervention chirurgicale suffit à traiter entièrement une hernie chez un chien. Cette intervention consiste à retourner le contenu de l’abdomen au bon endroit et à réparer la perforation. Il est important pour les chiens de recevoir un traitement en temps opportun pour leurs hernies, car la plupart des hernies ne guérissent pas d’elles-mêmes et ne disparaissent pas à mesure que le chien grandit. Si on ne s’occupe pas d’une hernie et si on ne la traite pas, cela peut entraîner beaucoup de douleurs inutiles chez votre chien et même entraîner des complications potentiellement mortelles.

Il n’est pas toujours possible de prévenir les hernies chez les chiens puisque de nombreux chiots naissent avec des hernies. Toutefois, vous pouvez réduire le risque de hernie chez votre chien en le faisant stériliser. Si votre chien a une hernie congénitale, il est généralement recommandé de l’empêcher de se reproduire puisque les probabilités que votre chien transmette le même problème de hernie à sa progéniture sont élevées.

Articles connexes

Two dog owners smile and cuddle with a dog on a couch
Découvrez les bienfaits des probiotiques pour les chiens. Apprenez comment ils fonctionnent, quels sont leurs avantages et quand les donner. Voyez comment les probiotiques peuvent aider votre chien à rester heureux et en santé.
woman holding a cat
Cat owner gently rubs cat’s back while cat lays contently